Jacques Bendelac -Editions Plein jour
Dans ce dictionnaire subjectif, Jacques Bendelac nous fournit les clés de la réalité israélienne en une centaine d’entrées. De l’Alya au Zoo biblique, en passant par la corruption, le falafel, la Gay Pride, Gaza, Ikea, les Juifs français, les kibboutz, les migrants, Bar Refaeli, les sandales ou Tsahal



A. Pavlenko et C. de Tolédo – Ed. Denoël
1882. Ilia Brodsky, l'orphelin des shtetls, Juif sans terre chassé de Russie par les pogroms, traverse l'Europe avec sa sœur Olga. À Vienne, il croise le jeune Theodor Herzl, un dandy qui commence à percer dans le monde des lettres. À travers deux destins opposés et étrangement symétriques, ce puissant roman graphique confronte deux versants de la pensée juive : la tradition de l'exil face aux aspirations à la Terre promise.



Collectif- éditions In Press
En hommage à Raphaël Draï et à Benjamin Gross
Venus de la psychanalyse, l’histoire, le droit, la littérature, l’art, la philosophie, la sociologie, l’anthropologie, la géopolitique… les auteurs de renom ici réunis s’attachent à mieux cerner les contours de cette ville qui concentre et cristallise, plus que jamais, autant de conflits et de passions.



Adin Èven-Israël Steinsaltz -Ed. du Cerf
Ce livre se veut une invite personnelle à se retrouver, ni plus ni moins, en présence de « Rav Adin » (comme ses disciples aiment à l’appeler) dans toute son authenticité. Et pour l’accompagner au travers de sa pensée hors des sentiers battus, de ses prises de position, de ses confidences parfois personnelles ou de ses idées empreintes d’inspiration sur les fêtes juives.




Dominique Sylvain, Ed. Viviane Hamy
Alors qu’elle préparait un reportage sur l’adultère, Salomé Jolain, une jeune journaliste de TV24 à la renommée croissante a été sauvagement assassinée. On a retrouvé son corps dans la poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris, à proximité de l’hôtel de la Licorne. L’enquête est confiée au commandant Barnier, flic stoïque à la vie privée compliquée, et à son adjoint, l’énigmatique lieutenant Maze.



Ami Bouganim, Ed. La chambre d’échos
« Ma mère était heureuse de gagner Israël. Malgré son attachement à Casablanca. Elle immigrait parce qu’elle était juive et qu’elle ne pouvait se dérober à une lancinante sommation de réaliser un idéal qui montait de ses entrailles. C’était pour elle
un ordre quasi-divin, un saisissement quasi-messianique. Mais peut-être caressait-elle des rêves plus intimes. Elle avait longuement entendu parler du pays. De ses libertés. De son ouverture. De ses promesses.



Yshaï Sarid, Ed. Actes Sud
Le Troisième Temple, c’est celui qui doit être reconstruit à la fin des temps, quand le Messie arrivera, que les morts ressus­citeront et que la paix la plus absolue régnera sur le monde. Telle est la croyance traditionnelle juive : un horizon d’uto­pie, un messianisme sous forme d’attente et de promesse.