Gilles Rozier – Editions de l’Antilope

Romancier, Gilles Rozier fut durant vingt ans à la tête de la Maison de la Culture Yiddish devenue, sous son impulsion, une institution prisée du public et reconnue par ses pairs. C’est dans les murs des Editions de l’Antilope, fondée aux côtés d’Anne-Sophie Dreyfus, qu’il a reçu le Times of Israël à l’occasion de la parution de Mikado d’enfance (l’Antilope) : un roman délicat et touchant dont l’enfance nourrit la trame narrative. Ce qu’il faut de talent pour faire de l’intime une œuvre littéraire qui parle à chacun de nous… Quarante ans après les faits, le narrateur revient sur un épisode traumatisant de son enfance : l’exclusion de son collège, pour avoir adressé, avec deux camarades, une lettre antisémite à son professeur d’anglais.
Quelques années plus tard, le narrateur, fils d’une mère juive et d’un père catholique, deviendra spécialiste de culture juive. Que s’est-il passé entre ces deux moments de son histoire ? Le narrateur tente de décortiquer l’imbrication des conflits politiques des années 1970 et des malaises familiaux. Il retrouve cette question tragique que sa mère a posée devant le conseil de discipline : « Comment voulez-vous que mon fils soit antisémite alors que mon père est mort à Auschwitz ? » Gilles Rozier continue de creuser l’identité juive et ses enjeux, au plus profond de l’intime.